Un déséquilibre de l’acidité (Ph) dans les cellules du cerveau peut être une des causes de la maladie Alzheimer.

Un simple déséquilibre de l’acidité (Ph) dans les cellules du cerveau peut être une des raisons à l’origine de la maladie Alzheimer, selon un rapport partagé par l’université états-unienne Johns Hopkins.

La conclusion du rapport à propos du rôle de cette substance chimique dans la maladie pourrait, dans le futur, aider les patients diagnostiqués assez tôt avec ce désordre cérébral, selon les explications de Rajini Rao, un professeur de physiologie au département de médecine de l’université Johns Hopkins.

Lorsque les processus cérébraux ne réussissent pas à éliminer ce qu’on appelle les protéines “bêta amyloïdes”, ces dernières s’accumulent autour des neurones. Ce phénomène mène à une dégénérescence des cellules nerveuses et à un détériorement de la mémoire, établissent les scientifiques.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site annuaire-aas