Quand la mode se met au service des grandes causes

Quand la mode se met au service des grandes causes

Fashion, style, élégance, beauté, classe, horizon, avenir… La mode est riche de valeurs et d’engagement divers et variés. La mode est aussi un monde très particulier, souvent critiqué, détesté par beaucoup, méprisé et pointé du doigt. Pourquoi ? Et bien parce que énorméments de scandales ont touché le monde de la mode, des scandales d’envergure, des scandales qui chamboulent, et qui surtout mobilisent. Ainsi, afin de redorer son blason, et non son blouson cher Franck Ribéry, le monde de la mode essaye de s’impliquer pour de grandes causes, le monde du fashion essaye de s’intéresser, de sensibiliser, et surtout de faire avancer certaines choses. La mode et le scandale font paire, mais la mode et l’humanitaire peuvent ils eux ne faire qu’un ?

Revenons d’abord sur les scandales de la mode qui ont animé les tabloïds; Le scandale de la fourrure par exemple. Les stylistes et créateurs ont réussis à se mettre à dos les plus virulents des lobbys les lobbies protecteurs des animaux. Que ce soit greenpeace, le WWF ou bien n’importe quel internaute sur twitter, le globe s’enflamme peu à peu contre la fourrure, et son port. En effet, le moyen pour obtenir une bonne fourrure est horrible je l’admet, et cela a contribué à tuer l’image de la mode. Pour obtenir une fourrure soyeuse, une fourrure qui vous ira comme un gant, il faut tout d’abord écorcher le pauvre animal vivant. Le prendre jeune encore, au lait de sa mère, pour lui arracher la peau. Un moyen horrible qui a fait un bruit monstre. Les lobbies, les vegans, les gens à peu près normaux ont alors protesté contre cet usage.

Ainsi, afin de faire oublier en quelque sorte ces dérives, comm eles test sur animaux de textiles et produits de beauté, la mode essaye de redorer son blason, de faire en sorte que le roue tourne. Et non que la routourne ne tourne mon cher Franck Ribéry.

Des évènements voient alors le jour, comme le gala “sauver la vie” orchestré par Karl Lagerfeld, à but non lucratif, permet de récolter des fonds pour la médecine, pour la recherche médicale et pour financer de nombreux médicaments. Cela soulève une fois de plus le problème de la spéculation médicale, la spéculation pharmaceutique, qui pense au profit avant de penser à sauver des vies. Ce gala a permis, grâce à la mobilisation de personnalités, comme Marc Lavoine et ses yeux revolvers, de lever des fonds nécessaires et donc de contribuer à l’amélioration en quelque sorte de ce triste monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *