Football et excellence

Football et excellence

Qu’est ce que le football ? A quoi est destiné le football ? vers où se dirige t il ? Et bien c’est la question que tout le monde se pose, sans forcément y trouver une réponse. Le football, sport le plus populaire du monde, pratiqué par tout le monde partout et tout le temps, est extrêmement paradoxal. En effet, s’il est le sport le plus simple du monde, et facilement praticable, il est aussi l’un des sports qui demande le plus de rigueur en professionnel. Quand on voit par exemple des équipes comme le real madrid qui ne vivent que pour la performance et le résultat, et que de plus en plus de clubs commencent à l’imiter, on voit quelque part une dénaturation du football. Football peut il ainsi rimer avec excellence ? Ou alors le football est il un sport d’amateur, de fêtard et de casse cou comme il l’a été de nature ?

Football peut il rimer avec excellence ? Et bien une partie de moi tendrait à répondre non. En effet; les sports d’excellence sont connus pour être des sports strictes, forts et puissants de par ce qu’ils dégagent, comme le tennis, qui est capable de susciter des tensions, des suspens, des émotions fortes. Mais ces tensions et ces émotions sont contrôlées, dans un respect, dans une certaine noblesse. Et le football n’est pas un sport noble. Le football n’est pas un sport de retenue, de classe et d’élégance. Alors oui, avec des joueur comme Neymar, Ronaldinho, george best ou encore Zidane étaient bourrés de classe le ballon au pied, mais ils étaient avant tout des rockstars.

La saleté, la crasse, la sueur, le côté obscur de la force tient une place très importante dans le football. Le fait que ronaldinho, joueur le plus talentueux qui ait jamais foulé cette terre, soit dépendant à la cocaïne, le fait que george Best soit obnubilé par les femmes et l’alcool et le fait que Neymar vienne des Favelas où il avait une chance sur deux de se faire allumer par des gangster tout droit sorti des pires films, le fait que son père soit un escroc, le fait qu’il risque de la prison ferme, tout ceci contribue à l’image sale du football. Même les plus grands du sports, placé à la tête de la FIFA, comme Platini, sont accusés de corruption. Les Bernard Tapie, Maradona, olympique de Marseille et j’en passe ont contribué à cette image.

Car le football est le sport de l’émotion, du dépassement de soi même, mais le football ne se joue pas que sur les terrains. En effet, des clubs comme le Real Madrid, qui est le meilleur club de l’histoire, qui a remporté 12 champions league, qui a raflé tous les trophées, qui a abrité l’équipe des galactiques en 2002, qui a vu naître raul et casillas et qui a vu s’éteindre grandement Zidane et Roberto Carlos, pourrait être vu comme un club qui dénature cette partie du football pourtant si importante.

Mais le Real Madrid possède aussi son côté sombre. En effet, dans sa recherche d’excellence, il s’est endetté, a causé problème au prince d’espagne, a corrompu des dirigeants et a viré de nombreux joueurs pourtant irréprochable. Di maria par exemple, actuellement joueur du Paris Saint Germain, qui depuis qu’il est rentré dans le cercle de l’excellence a perdu une partie de son âme, raconte qu’il était mal vu au real en raison de son physique pas avantageux et assez maigre.

Le football a donc toujours besoin d’une partie d’obscurité. Certes, des clubs peuvent gagner le respect par leur résultats, comme Monaco l’année dernière, mais ne parviendront jamais à acquérir la chose la plus importante de ce sport, la passion des supporters. Car nous sommes des gamines de 16 ans de sitcom des années 90, nous aimons les bad boys, qui vont nous faire du mal et nous faire pleurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *